Get Adobe Flash player

Monsieur le Représentant Résident du PNUD au Congo,

Monsieur le Vice-président de la Cour constitutionnelle,

Mesdames et Messieurs les Conseillers à la Cour constitutionnelle,

Cadres et Agents de la Cour constitutionnelle,

Mesdames et Messieurs,

C’est un immense honneur, pour la Cour constitutionnelle, d’accueillir, en cette occasion, Monsieur le Représentant Résident du PNUD au Congo à qui nous souhaitons la bienvenue ainsi qu’à l’ensemble des formateurs et autres collaborateurs qui l’accompagnent.

Les cadres  et agents de la Cour constitutionnelle, à travers ma personne, expriment leur soulagement de voir, enfin, débuter la formation, tant attendue, en informatique et à l’Internet, qui s’ouvre ce jour.

Cadres et agents de la Cour constitutionnelle,

Est-il, toujours, besoin de rappeler que  l’exécution des missions relevant de la compétence de la Cour constitutionnelle ne peut être assurée en éludant votre apport individuel.

En ma qualité de premier responsable de la Cour constitutionnelle, j’ai, donc, grand intérêt à investir dans le capital humain pour devoir compter sur l’efficience du rendement du personnel. La perspective du dynamisme de notre institution en dépend.

Je m’approprie, en cela, la constance suivant laquelle le travail à la chaîne est, souvent, d’une efficacité telle qu’il est de ma responsabilité, au niveau de la Cour constitutionnelle, de ne rien ménager pour entretenir, qualitativement, les différents maillons qui la composent.

Aujourd’hui, plus qu’hier, la connaissance et la maîtrise de l’outil informatique deviennent si indispensables que l’analphabétisme en ce domaine constitue, non pas moins, un obstacle handicapant. C’est, donc, pour mettre le personnel de la Cour constitutionnelle à l’abri de ce type d’analphabétisme moderne que je situe tout l’intérêt de la formation envisagée.

L’informatique et l’Internet étant, pour certains d’entre vous, des disciplines nouvelles, j’en appelle, donc, à votre concentration optimale pour suivre les cours qui vous seront donnés. Pour cela, je vous invite, en faisant montre de sérieux, à ne pas disperser votre attention sur des éléments distractifs environnants.

L’homme est, dans toute structure organisée qui promeut son rayonnement, le capital et l’acteur  indispensable pour lequel tout investissement n’est jamais vain. C’est pourquoi des efforts financiers ont été consentis pour l’organisation de ce séminaire de formation en informatique et à l’Internet.

C’est l’occasion d’exprimer toute l’infinie gratitude de la Cour constitutionnelle à Monsieur le Représentant Résident du PNUD au Congo qui a réagi, promptement et positivement, à notre sollicitation et nous accompagne, en conséquence, dans notre élan de renforcement et d’accroissement de nos capacités professionnelles à l’ère du numérique.

Notre formation arrive à propos car la Cour constitutionnelle vient de mettre en ligne son site Internet dont vous avez, déjà, intériorisé l’adresse : www.cour-constitutionnelle.cg

En maximisant les capacités opérationnelles des agents de la Cour constitutionnelle, cette formation nous permet de compter, à plus d’un titre, sur ceux-ci pour veiller sur le site et apporter leur contribution en vue de son amélioration et de son entretien. Sa qualité et son développement progressif en dépendent étroitement.

La formation est séquencée en deux sessions et structurée en trois niveaux : niveau 1, niveau 2 et niveau 3 suivant que les auditeurs ne possèdent aucune connaissance dans les domaines de formation ou disposent, déjà, de quelques informations en la matière.

La première session portera, pendant six (6) semaines, du 9 septembre au 18 octobre 2013, sur les logiciels Word, Powerpoint, Excel et  Windows. Elle s’étendra sur l’initiation à l’Internet.

La deuxième session durera quatre (4) semaines, du 21 octobre au 18 novembre 2013 suivant les mêmes catégorisations que celles de la première session.

A l’issue de ce séminaire, vous aurez franchi un nouveau palier dans la connaissance et la maîtrise de  l’informatique et de l’Internet. Je vous encourage, donc, à vous approprier cette formation, avec toute l’abnégation souhaitée, afin d’en tirer le meilleur profit.

En effet, votre évaluation étant prévue en fin de formation, il vous est, vivement, conseillé  de suivre, avec  assiduité, les enseignements afin de bien les assimiler. Des attestations vous seront  délivrées. Elles vous serviront, assurément, en certaines occasions, de sésame.

Monsieur le Représentant Résident du PNUD au Congo,

Puisse la formation qui débute ce jour être le point de départ d’une coopération fructueuse et diversifiée entre nos deux structures dans la dynamique de la consolidation de l’Etat de droit et de développement de la justice constitutionnelle au Congo.

Mesdames et Messieurs,

Avec tous mes vœux de plein succès, je déclare ouvert le séminaire de formation des cadres et agents de la Cour constitutionnelle en informatique et à l’internet.

Je vous remercie.